Le système vestibulaire

 

L'oreille peut être divisée en trois parties.

 

1- l'oreille externe avec:

Le pavillon.

Le conduit auditif externe dont la partie externe est fibro cartilagineuse et la partie interne osseuse (méat acoustique de l'os temporal)

 

Le tympan.

2- L'oreille moyenne avec:

 

La caisse du tympan

 

La chaine d'osselets (Malléus, poids 20mg)(Incus, poids de 25mg) (stapès, poids de 3mg), os articulés entre eux grâce à de petites articulations, des ligaments et deux muscles. Ils assurent la transmission des vibrations de la membrane tympanique avec le vestibule.

 

La trompe d'Eustache, conduit osseux et fibrocartilagineux de 3,5 à 4 cm qui unit la caisse du tympan avec le rhino-pharynx.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3- L'oreille interne et ses capteurs vestibulaires (équilibre) et cochléaires (audition).

Le labyrinthe osseux se trouve au cœur du rocher et est constitué d’un os compact, très dur divisé en trois parties dont la taille et l’orientation sont définies à la fin du quatrième mois in-utéro.

La cochlée ou limaçon en forme d’hélice en bas et en avant, c’est le système de l’audition.

Le vestibule (saccule et utricule) au centre et les trois canaux semi-circulaires en haut et en arrière qui appartiennent au système de l’équilibration.

 

Comblant en partie ce labyrinthe osseux, nous retrouvons le labyrinthe membraneux séparé de ce dernier par le liquide périlymphatique riche en sodium (Na). Ce labyrinthe membraneux contient les cellules sensorielles de l’équilibration.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les trois canaux semi-circulaires ont une forme en arc de cercle dans les trois plans de l’espace.

Nous distinguons le canal antérieur (supérieur), le canal horizontal (latéral) et le canal postérieur. Ils sont perpendiculaires entre eux et sont connectés sur le vestibule. Chaque canal à un diamètre de 1mm environ et présente une dilatation nommée « ampoule » où se trouvent les capteurs sensoriels.

Chaque capteur possède une crête avec des cellules ciliées et une formation gélatineuse (cupule) qui comble l’espace jusqu’à la partie supérieure en obstruant l’ampoule.

Le vestibule membraneux possède deux parties, l’utricule et le saccule orientées perpendiculairement l’une de l’autre.

Nous y retrouvons des cellules ciliées sensorielles recouvertes d’une structure gélatineuse (macule – surface de 0,5mm²) sur laquelle se trouvent des cristaux de carbonate de calcium (otolithes ou otoconies / CaCO³ - densité 2,6).

 

L’orientation des canaux semi-circulaires, des ampoules, de l’utricule, de la saccule et de toutes les cellules sensorielles est d’une extrême importance tant anatomique que physiologique et explique un grand nombre de pathologies vestibulaires. 

Dans le labyrinthe membraneux circule un liquide appelé endolymphe source de pathologies et riche en potassium (K).

D’un point de vu physiologique, les cellules sensorielles des canaux semi circulaires codent les accélérations giratoires ou angulaires lors des mouvements de la tête ou du corps. Les cellules sensorielles des macules otolithiques codent les accélérations linéaires. Le capteur utriculaire est stimulé par la pesanteur de façon statique comparable à un fil à plomb ou le plomb est remplacé par du calcium.